Douleur neuropathique par arrachement du plexus brachial : une nouvelle technique de stimulation nerveuse périphérique

La référence

 

Stevanato G, Devigili G, Eleopra R, Fontana P, Lettieri C, Baracco C, Guida F, Rinaldo S, Bevilacqua M (2014) Chronic post-traumatic neuropathic pain of brachial plexus and upper limb: a new technique of peripheral nerve stimulation. Neurosurg Rev. : 10.1007/s10143-014-0523-0

 

L'article

 

L'objectif de cette étude était d'évaluer le soulagement de la douleur chez des patients souffrant de douleur neuropathique liée à un traumatisme du plexus brachial par la stimulation de la branche du nerf impliqué dans cette douleur.

 

Sept patients ayant des lésions post-traumatiques du plexus brachial ou d’un nerf périphérique et se plaignant de la douleur chronique sévère et rebelle ont été inclus. Tous les patients ont été évalués au plan neurologique et algologique. Le traitement chirurgical a consisté en la mise en place d’une électrode quadripolaire directement au contact de la branche sensitive périphérique du nerf principal impliqué dans le territoire douloureux. Une évaluation clinique et radiologique a été réalisée après un, six et douze mois.

 

Tous les patients souffraient de douleurs intenses dans le territoire médian (5 patients) et/ou radial (2 patients). Dès le début de la stimulation, tous ont mentionné en quelques minutes un soulagement de la douleur (>75 % et >95 %). Ce soulagement a ensuite été observé à long terme avec une réduction sur l'échelle numérique de 76,2% après six mois et de 71,5% après 12 mois. Aucun effet indésirable significatif n’a été enregistré.

 

Les auteurs recommandent cette technique chirurgicale dans les douleurs neuropathiques sévères par lésions nerveuses post-traumatiques des membres supérieurs.

 

Le commentaire

 

Cette publication italienne s’intéresse à la stimulation nerveuse périphérique — une technique connue depuis une cinquantaine d’années — dans les douleurs neuropathiques liées à un traumatisme du plexus brachial ou de nerf périphérique du membre supérieur. Cette série ne semble pas contenir d’avulsion plexique, la DREZotomie demeurant le standard de traitement en matière de traitement d’avulsion radiculaire.

 

En revanche il peut être étonnant de voir figurer, chez deux patients sur sept, des douleurs segmentaires par lésion de la moelle épinière (de niveau C6 et C7) pour lesquels la DREZotomie reste un traitement de choix.

 

Outre l’hétérogénéité de cette série, on regrette également le faible effectif de la série et l’absence de groupe contrôle. Néanmoins, en dépit de ses nombreuses faiblesses, cette publication possède le mérite de nous sensibiliser, dans des indications bien définies, à l’intérêt de la stimulation nerveuse périphérique.

 Dr Marc Lévêque 

 

 

Allez sur InfoDouleurNeuroModulationauquel l'auteur contribue régulièrement, pour une information plus complète 

Écrire commentaire

Commentaires : 0