Suivi à long terme des patients après remplacement d'électrodes percutanées par des électrodes chirurgicales par une étude retrospective

La référence

 

Matias CM, Amit A, Lempka SF, et al. Long-term Outcomes After Replacement of Percutaneous Leads With Paddle Leads in a Retrospective Cohort of Patients With Spinal Cord Stimulation Systems. Neurosurgery. Jun 30 2014.

 

L'article

 

Les résultats à long terme de la stimulation de la moelle épinière (SME) sont connus en revanche ceux des patients ayant subi une révision et un remplacement de leurs électrodes percutanées par des électrodes chirurgicales le sont beaucoup moins. Les auteurs présentent les résultats à long terme de 39 patients traités par électrodes percutanées ensuite remplacées par des électrodes chirurgicales.

 

Le suivi a porté sur l’intensité de la douleur, le degré d'invalidité ainsi que le territoire des douleurs chroniques et la somatotopie des paresthésies provoquées par la stimulation. L’enquête s’est faite par des questionnaires envoyés par la poste. Une analyse a été effectuée en fonction de l'âge, du sexe, du type de douleur, de la durée de la maladie, du nombre de reprises chirurgicales, des complications et de l'intervalle entre les différentes chirurgies.

 

Suite à la révision chirurgicale, 20 patients (50%) présentaient une réduction d’au moins 3 points sur l'échelle d'évaluation numérique (EN). Cette réduction de la douleur était corrélée à une meilleure couverture (P = 0,001). La couverture était meilleure chez les patients ayant une révision comparée à ceux qui en avaient eu de multiples (P = 0,01). Vingt-cinq patients (62,5%) ont rapporté une bonne satisfaction et ont indiqué qu'ils seraient prêts à subir la même procédure en vue d'atteindre les mêmes résultats. Ces patients ont eu une réduction significativement plus importante de la douleur (p = 0,001) et une meilleure couverture (P = 0,002) que les patients qui ont déclaré le contraire. Aucune complication majeure n’a été déplorée.

 

La révision d’un système de SME percutanée au profit d’une électrode chirurgicale apparaît sûre et plus efficace à condition qu’ils n’aient pas subi plus d'une révision préalable.

 

Le commentaire

 

Les électrodes percutanées possèdent l’avantage d’être inséré avec un minimum de dissection des tissus et donc des douleurs postopératoires moindres.

 

Elles ont néanmoins l’inconvénient comparé aux électrodes chirurgicales d’un risque de migration ultérieur plus élevé. Dans ce cas, le phénomène de fibrose épidurale rend le repositionnement par voie percutanée problématique.

 

Cette étude de la Cleveland Clinic s’est donc donnée pour objectif de valider la stratégie qui vise à remplacer l’électrode percutanée par une chirurgicale en cas de migration. Les résultats valident cette hypothèse.

 

Néanmoins, l’hétérogénéité des patients inclut dans cette cohorte (étiologies variées des douleurs, électrodes thoraciques et cervicales, remplacement par des électrodes uni/bi/tri-colonnes, suivi s’étalant de 14 à 69 mois) et les modalités de l’étude (questionnaires rétrospectifs par courrier postal) en affaiblissent la conclusion.

 

 Dr Marc Lévêque 

 

Allez sur InfoDouleurNeuroModulationauquel l'auteur contribue régulièrement, pour une information plus complète 

Écrire commentaire

Commentaires : 0