La stimulation médullaire dans les douleurs post-opératoires de chirurgie du rachis

La référence

 

Lad SP, Babu R, Bagley JH, et al. Utilization of spinal cord stimulation in patients with failed back surgery syndrome. Spine 2014; 39(12): E719-27.

 

L'article

 

Le Failed Back Surgery Syndrome (FBSS) est l’un des grands pourvoyeurs de douleurs neuropathiques et, jusqu’à présent, les rares travaux ayant comparé la réintervention à la stimulation médullaire avaient porté sur de petits effectifs. Cette analyse rétrospective des données d'Assurances Maladies américaines a cherché à évaluer l’utilisation de la stimulation de la moelle épinière (SME) en la comparant à la réintervention dans le traitement du FBSS et en évaluant ses coûts et complications. L'ensemble des données d’une cohorte de 16 455 patients souffrant de FBSS entre 2000 et 2009 a été étudié. Parmi eux 395 (2,4%) avaient bénéficié d’une SME. Les taux de complications à 90 jours étaient significativement plus réduits parmi les patients porteurs d’une SME comparés à ceux réopérés (p < 0,0001). Dans une cohorte appariée le séjour hospitalier (p < 0,0001) et les frais associés (p = 0,016) étaient plus faibles pour les patients avec une SME tandis qu’en ambulatoire (consultations, urgences et frais de médicaments) ses coûts devenaient similaires entre les deux groupes. À deux ans, le coût global apparaît légèrement plus élevé parmi les malades réopérés (82 586$) comparés à ceux ayant une SME (80 669$) sans, toutefois, que cela soit significatif (p = 0,88).

 

Le commentaire

 

On connaissait depuis l’étude de North et col. [1] en 2005 portant sur un nombre restreint de patients   la supériorité de la SME comparée à un nouveau geste rachidien dans le FBSS. De son côté, l’étude PROCESS [2]a montré que, parmi deux populations appariées de patients souffrant de FBSS, à 6 mois, 48% des patients porteurs d’une SME étaient soulagés (>50% de l’EVA) contre 9% de ceux bénéficiant d’un traitement médical classique (TMC). PROCESS montrait, à cinq ans, que le coût était de 38 029 $ pour le groupe TMC contre 29 123$ dans le groupe SME.

Cette étude américaine publiée dans la revue Spine de ce mois-ci vient, à plus grande échelle, confirmer ces données. Elle montre que, si la SME ne semble pas diminuer de façon drastique les coûts de santé, en revanche, ses résultats satisfaisants et son faible taux de complication justifie son recours plus large dans le FBSS.

 

Toutefois, on est étonné de constater, d’une publication à l’autre, que les évaluations de coût puissent être aussi radicalement différentes : dans cet article de Spine le coût de la SME s’élève à plus du double de celle de l’étude PROCESS pour une durée de deux ans au lieu de cinq !

 

Dr Marc Lévêque



[1] North RB, Kidd DH, Farrokhi F, Piantadosi SA. Spinal cord stimulation versus repeated lumbosacral spine surgery for chronic pain: a randomized, controlled trial. Neurosurgery. 2005;56(1):98-106; discussion 106-107.

[2] Kumar K, Taylor RS, Jacques L, et al. The effects of spinal cord stimulation in neuropathic pain are sustained: a 24-month follow-up of the prospective randomized controlled multicenter trial of the effectiveness of spinal cord stimulation. Neurosurgery. Oct 2008;63(4):762-770; discussion 770

 

 

Une information plus exhaustive est disponible sur le site d'Actudouleurs auquel l'auteur contribue régulièrement